Domum – Peccatorum

Peccatorum


Découvert dans la demeure d’un pape, au milieu d’une pièce en l’état, seule la poussière avait réussi à laisser sa trace sur Peccatorum.

La douceur de ses courbes me rappelle celle d’une femme mais son envergure me fait penser à celle d’un homme debout.

Et puis, une envie de manger, de sucrerie, de chocolat, de bonbons acidulés me vint en posant ma main sur la partie la plus basse de Peccatorum.

Voulant suivre ses courbes mon humeur changea, sans savoir pourquoi je n’avais plus envie, assis par terre le fait de me lever me semblait inutile, alors j’éloignais ma main de ses courbes et revins à moi.

Peccatorum avait quelque chose d’indescriptible. En continuant ma route, je découvrais des envies de luxure, un orgueil grandissant, une colère montante, dûs surement à mon incompréhension.

Puis, je finis mon chemin par un attachement excessif à Peccatorum comme si cette richesse était à moi. Avec l’envie toujours présente, je comptais sept états différents dans ma promenade. Sept péchés.

Tout comme le montre l’infinité de ses courbes, Peccatorum sait vous manipuler pour faire de vous son objet de désir.

Vous laisserez-vous tenter ?